La prépa Concours Aide-soignant Auxiliaire de puériculture

Le métier d'aide soignant

Travaillant le plus souvent dans une équipe pluriprofessionnelle, en milieu hospitalier ou extra-hospitalier, l'aide soignant participe, dans la mesure de ses compétences, et dans le cadre de sa formation, aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. Ces soins ont pour objet de promouvoir, protéger, maintenir et restaurer la santé de la personne, dans le respect de ses droits et de sa dignité.
L'aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l'infirmier. Il s'occupe de l'hygiène et veille au confort physique et moral des malades. Au quotidien, il aide les patients à effectuer leur toilette et à s'habiller. L'aide-soignant réalise des soins liés aux fonctions d'entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l'autonomie de la personne ou d'un groupe de personnes. Son rôle s'inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins. L'aide soignant accompagne cette personne dans les activités de sa vie quotidienne, il contribue à son bien être et à lui faire recouvrer, dans la mesure du possible, son autonomie. Par exemple, il accompagne dans leurs déplacements les personnes privées d'autonomie. Il les aide à s'asseoir, à se nourrir, à sortir de leur lit. Son travail s'étend à certaines tâches d'entretien comme le changement de la literie et du linge, ainsi que le nettoyage et le rangement des chambres et des espaces de vie.
Contrairement à l'infirmier, l'aide-soignant ne donne pas de médicaments et n'effectue pas de soins médicaux. Installer une perfusion ou prendre la tension d'un malade ne rentre pas dans ses attributions. En revanche, il participe à d'autres soins. Par exemple, la prise de température des patients, la surveillance d'une courbe de poids ou certains changements de pansements.

Le métier d'auxiliaire de puériculture

Le métier d’auxiliaire de puériculture s’exerce dans divers types d’établissements.
Dans les crèches et les haltes garderies, l’auxiliaire de puériculture s’occupe d’enfants (3 mois à 4 ans), elle veille à leur hygiène, leur alimentation, et leur sommeil. Elle organise des activités d’éveil, et les aide à acquérir une certaine autonomie. Elle suit également des protocoles de soins particuliers pour les enfants malades ou en convalescence suite à un accident.
Dans les hôpitaux et services de soins spécialisés, elle assiste la sage-femme pendant l’accouchement, elle conseille ensuite les parents (alimentation, bain…). En pédiatrie, elle assiste l’infirmière dans la pratique d’actes médicaux et veille sur l’enfant. En institut médico-éducatif, elle s’occupe d’enfants ayant un handicap physique ou mental et les accompagne dans les actes du quotidien.
Au sein des services de protection de l’enfance, elle assure le lien entre le médecin ou le pédiatre, l’enfant et la famille. Pour les enfants séparés de leur famille pour des raisons judiciaires, elle rassure l’enfant et l’assiste au quotidien.
Dans tous les cas, elle est encadrée par une équipe composée de travailleurs sociaux ou de membres du personnel médical.
Le diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture s’obtient au terme d’un an de formation, composé de cours théoriques et de stages pratiques.

Pour connaître nos prochaines JPO, recevoir une documentation, ou vous inscrire pour les Questions-Réponses du mercredi...