Que vous souhaitiez devenir opticien ou que vous soyez déjà un professionnel du secteur, voici un aperçu de la santé du marché de l’optique en ce moment. De plus, nous vous présentons les éléments qui entrent en considération dans son développement ou son frein.

 

Les conséquences de la pandémie sur le marché de l’optique

 

Le premier facteur ayant actuellement un impact sur le marché de l’optique est la pandémie de covid-19. En effet, certaines boutiques ont dû fermer, ce qui a naturellement eu des retombées économiques négatives, surtout en 2020. En 2021, cela a surtout été vrai pour les opticiens situés dans les zones commerciales.

 

Toutefois, les clients se sont bien accoutumés à la prise de rendez-vous préalable. Et avec la réouverture de l’ensemble des magasins, le chiffre d’affaires en 2021 a augmenté de 13,5% par rapport à 2020 (6,7 milliards d’euros).

 

Les effets de la réforme 100% Santé

 

Le 100% Santé est une réforme mise en place en 2019. Le but est de permettre au plus grand nombre de patients de ne pas payer les appareillages de base, notamment dans le domaine de l’optique, de la dentition et de l’audition.

 

Dans les faits, cela amène une clientèle auparavant réticente à se faire soigner. Le remboursement étant plafonné, les prix diminuent cependant de manière globale. Ces deux tendances font que le 100% Santé n’a pas eu de réels effets sur le marché de l’optique, contrairement à l’audition.

Les verres vs les lentilles et les lunettes de soleil

 

Les verres sont les articles les plus porteurs du marché avec une augmentation de 3,8%. Les autres produits sont au contraire en recul. Les lentilles, par exemple, sont moins demandées depuis la généralisation du télétravail (-1,2%). Les lunettes de soleil sont elles aussi en baisse (-11,3%).

 

Comparaison du marché de l’optique avec les autres commerces de détail

 

En 2021, selon la Banque de France, toutes les ventes de détail ont augmenté de 4,4% par rapport à 2019, mais sont à -1,1% relativement à 2019. Néanmoins, l’optique, quant à elle, dépasse le tout avec 5 à 6 points de plus.

 

Le marché de l’optique se porte ainsi plutôt bien. On retrouve des différences en fonction des zones géographiques, notamment entre les centres et la périphérie. Mais la vue d’ensemble est positive. Les magasins qui savent s’adapter et qui couplent leur activité avec l’audition sont ceux qui sortent le plus leur épingle du jeu. À bon entendeur !

Le marché de l'optique

Candidature
Se faire rappeler