Les besoins en lunettes ou lentilles de contact ont plusieurs causes. Cela peut être une déficience de naissance, une perte de vue ou une maladie liée à l’âge. Mais l’une d’entre elles peut être évitée. Il s’agit de celle provenant du monde du travail. De nombreuses pratiques nécessitent que les individus aient une protection des yeux au travail. Malheureusement, ce n’est parfois pas le cas dans les faits. C’est pourquoi les professionnels de l’optique ainsi que les étudiants doivent être sensibilisés sur ce sujet. Ils peuvent alors à leur tour attirer l’attention à ce propos autour d’eux.

 

Les risques dans le monde professionnel

 

Dans certaines professions, notamment en atelier ou sur des postes de travail en usine, dans des laboratoires ou dans l’industrie, de nombreux risques pour les yeux existent : 

  • mécaniques : projection de particules, de poussières ou de liquides ;
  • chimiques : des gaz, poudres, liquides, vapeurs réagissent avec les yeux ;
  • biologiques : contamination par des microorganismes ;
  • en relation avec les rayonnements optiques : UV ou lasers, par exemple ;
  • thermiques : projection de composants chauds ou rayonnements.

 

Cet ensemble peut provoquer au mieux une simple irritation, au pire à la perte de la vue, en passant par des cicatrices parfois irréversibles.

 

Mais d’autres métiers sont aussi susceptibles d’avoir un impact négatif sur les yeux, que ce soit en intérieur ou en extérieur. On pense ainsi aux professions de bureau où la majorité de l’activité se déroule devant un ordinateur. Sécheresse oculaire, fatigue, irritation, douleur ou baisse de la vision sont le lot quotidien de beaucoup de travailleurs. De même, les métiers d’extérieur peuvent subir les effets des rayonnements du soleil par exemple.

 

Quelle protection des yeux au travail ?

 

Avant de parler de protection des yeux en tant que telle, il faut d’abord réfléchir afin de supprimer le plus possible les risques à la source. Changer d’outils, baisser son intensité ou son débit, faire un roulement pour diminuer la fatigue et l’inattention sont autant de solutions à trouver en commun au sein d’une équipe pour se protéger.

 

Vient ensuite la question de la protection individuelle. L’objectif est d’acquérir un objet, le plus souvent des lunettes, qui soit à la fois approprié au risque (filtre pour les rayonnements, solidité face aux projections), mais également confortable, pratique et qui ne gêne pas le travail. Les principaux intéressés auront sinon tendance à les laisser de côté.

 

Pour les professions de bureau, se reposer toutes les 20 minutes est un bon moyen de se préserver. Faites aussi régulièrement contrôler votre vue par un médecin et corriger vos défauts visuels par un opticien.

Protection des yeux au travail

Candidature
Se faire rappeler